Pouvoir attraction

Le pouvoir d’attraction

  • Avez-vous remarqué à quel point ce qui se passe (ou pas) dans notre vie vient renforcer et alimenter notre système de croyances ?
  • Avez-vous remarqué combien on cherche bien loin ce qui est juste « sous notre nez » ? Un peu comme notre paire de lunettes !
  • Avez-vous remarqué la facilité avec laquelle on tient notre environnement quasiment seul responsable de notre équilibre et de notre bien-être ?

Le pouvoir d’attraction n’est pas une logique de « l’Avoir », qui repose sur la convoitise et l’envie ; l’intérêt pour l’objet tant attendu disparaissant alors bien vite. Tout ça pour ça !

Le pouvoir d’attraction repose sur une sensation plus profonde, plus intime et qui porte un réel désir : celui de « l’Être ».

Le pouvoir d’attraction est tout simplement en nous.

Agnes Menso

On a tous la possibilité de changer ce mode de fonctionnement pour reconstruire notre propre système de représentation.

Ce n’est ni une question de courage ni de volonté.

C’est juste qu’à un moment donné, on a l’impression de ne pas être, de ne plus être à sa place.

Ce qui nous convenait jusqu’alors ne nous va plus.

Alors, comment en prendre conscience ?

Comment faire émerger le pouvoir d’attraction et le laisser vivre en nous ?

Se rendre disponible à soi

Chacun le fait à sa manière : à travers le sport, la méditation, la musique, le yoga, le dessin, la thérapie, l’écriture, le jardinage, la cuisine…

Peu importe ; l’essentiel étant de se rendre disponible à soi en se connectant à ses sensations et à ses émotions, pour s’apaiser, se concentrer et enfin lâcher.

C’est un voyage qui prend du temps, car tel un spéléologue, on tâtonne, on explore, et on se cogne aux parois les plus sombres de notre être.
Mais fort heureusement, on découvre aussi des aspects merveilleux de nous qu’on avait cadenassés et oubliés.

Ces expérimentations bousculent notre éducation, nos certitudes et parfois l’essence de notre existence.

On peut avoir l’impression que tout vacille. Et pourtant ; quand on entreprend ce cheminement, on est déjà au début de sa transmutation.

Oser

C’est un aspect que j’évoquais en filigrane dans ma précédente chronique sur la loi d’attraction.

Oser, c’est sortir de sa zone de confort et faire un petit pas vers quelque chose qu’on n’a jamais fait.

Je voudrais partager avec vous deux postulats de base :

  • Si on ne fait rien, il ne se passe rien (dans le meilleur des cas),
  • Si on fait toujours la même chose, on obtient toujours du même résultat.

Cette lapalissade pourrait amener à faire sourire. Et pourtant, « c’était quand la dernière fois que vous avez fait quelque chose pour la première fois ? »

Adopter un langage choisi (et positif)

En tant que coach professionnelle, j’attache une très grande importance aux propos de mes clients. Et à leurs silences…

J’ai parfois l’impression qu’on utilise des mots sans vraiment les penser, sans vraiment en saisir le sens profond, le pouvoir et la portée.

Prenons un exemple : vous rentrez d’une réunion éprouvante et les échanges avec votre patron ou votre manager ont été difficiles.

  • Que dîtes-vous ?
  • Quels sont les mots que vous choisissez pour raconter votre journée ?
  • Vos propos sont-ils positifs, neutres ou au contraire d’une grande violence ?

A-t-on conscience de l’énergie et de la vibration de nos propos ?

Agnes Menso

Et si nous faisions alors l’effort d’utiliser le bon mot ?
Et si nous prêtions plus d’attention à ce que nous disons ?

Nous éviterions probablement d’avoir recours à des propos banalisés et serions alors plus conscients de la portée et du pouvoir que nos mots et nos écrits ont sur nous et sur ce qu’ils génèrent sur autrui.

Parfois je crois tout simplement qu’on devrait s’abstenir de parler

Ce silence nous permettrait de goûter à la musicalité réelle des mots et deviendrait notre outil de communication, notre pilier, notre force conductrice et créatrice.

Se réjouir de ce qu’on a

Et non se focaliser sur ce qu’on veut acquérir à tout prix.

Se réjouir de ce qu’on a, c’est vivre l’instant présent et sourire à la vie, même si les événements ne vont pas forcément dans le sens où l’on voudrait qu’ils aillent (pour nous éviter peut-être déconvenues et souffrances, qui sait ?…)

Cela peut paraître simple, mais

  • Qui parmi nous se comporte ainsi ?
  • Qui prend le temps de se réjouir de petites choses, de petits détails qui rendent la vie plus belle ?
  • Qui profite vraiment de l’ « ici et maintenant » ?

Ouvrir son cœur aux autres

Les moments de souffrance, de douleur et de détresse que nous avons vécus, peuvent nous aigrir, nous rétrécir et nous enfermer.

Cela peut nous amener à culpabiliser, à douter et remettre en question certains de nos choix.

Tout ne se digère pas. Il y a des événements qu’on ne peut avaler et qui restent en travers de la gorge.

Alors que faire ?

  • Rester seul, tourner tout cela dans notre tête, se focaliser sur nos blessures au point de devenir fou ?
  • Ou bien s’ouvrir aux autres, avancer et vivre ?

Chacun fait du mieux qu’il peut à un moment donné.

Ouvrir son cœur, c’est autoriser l’autre à mettre sur une cicatrice, un baume de douceur et d’amour, qui n’enlèvera pas la peine mais qui pourra la rendre moins difficile à supporter.

Le pouvoir d’attraction implique qu’on se mette à nu et qu’on assume notre vulnérabilité, notre sensibilité et notre fragilité.

Il exige également qu’on accepte de faire le vide et de lâcher ce qui ne nous nourrit plus pour laisser la place à ce qui nous réjouit et nous émeut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page