10 conseils pour apprendre à s’aimer

10 conseils pour apprendre à s'aimer

Autant aimer l’autre et lui porter de l’affection, de l’amour, de la tendresse et de l’admiration peut sembler un acte naturel, et finalement, assez simple, autant s’aimer soi-même peut parfois relever d’un apprentissage long et pénible. Entre celles et ceux (à l’ego surdimensionné) qui inondent les réseaux sociaux de leur réussite éclatante et de leurs photos sous toutes les formes et sous tous les angles, avec lesquels nous nous comparons sans nous faire de cadeau, il est parfois difficile de trouver le chemin pour apprendre à s’accepter. 

Alors comment apprendre à s’aimer ? Comment apprendre à se valoriser ? Comment se faire du bien soi-même ? Je vous propose de retrouver ci-dessous 10 conseils pour apprendre à s’aimer, s’accepter tel qu’on est, assumer sa personnalité et enfin être bien avec soi-même. 

A la fin de cet article, je répondrai à trois questions que me posent mes clients dans le cadre de leur séance de coaching individuel.

Téléchargement e-book bien-être du chef d'entreprise

Apprendre à s’aimer

Savoir s’aimer n’a rien à voir avec de l’égoïsme, de la prétention, ou une version narcissique de sa personne. Pour apprendre à s’aimer, je pense qu’il faut avant tout s’accepter. Et qui dit s’accepter, dit se connaître, avec ses défauts, ses réussites, ses qualités, ses erreurs, ses émotions, son caractère, sans faux-semblant ni culpabilité, et avec l’envie sous-jacente de s’améliorer, non pas pour être aimé des autres, mais pour être mieux avec soi-même.

Bien vivre avec soi-même demande un peu d’entraînement et comment s’aimer est un processus qui exige du temps. On ne décrète pas en effet, du jour au lendemain, « allez, aujourd’hui, je m’aime ! ». Ça ne fonctionne pas ainsi, car la plupart du temps, on n’a pas forcément conscience de ne pas s’aimer. Mais alors pourquoi est-il important d’être bien avec soi-même ? Il y a plusieurs raisons à cela :

Être bien avec soi-même : un booster de l’estime et de la confiance en soi

Être conscient de ses talents, mais aussi de ses failles, nous permet d’oser pour vivre de nouvelles expériences, changer de vie, et ainsi devenir (et être) celui que l’on est vraiment, ou qu’on aspire à devenir.

Être bien avec soi-même dope le moral

En dépit des écueils, et sans tomber dans la naïveté, c’est voir le verre à moitié plein, et se réjouir de ce qu’on a accompli. 

Être bien avec soi-même réduit le stress

Être bien dans sa tête et dans son corps nous amène à voir la vie de façon positive. Et ça, c’est bon pour notre équilibre personnel et professionnel !

Demande d'entretien

Être bien avec soi-même permet d’être bien avec les autres

C’est l’instant où se créent les souvenirs, la complicité, l’amitié, l’amour.

Être bien avec soi-même rend heureux

Et quoi de mieux que trouver le bonheur en soi, rayonner et le partager avec celles et ceux qu’on aime ? 

Nos 10 conseils pour apprendre à s’aimer soi-même

Notre culture, notre éducation, et parfois notre rapport à la religion rendent la question de l’amour de soi, épineuse, comme si s’aimer était un tabou. Mais il ne s’agit pas de trop s’aimer, ou de se regarder le nombril en permanence, juste se donner de l’amour, comme on le ferait à l’égard de notre meilleur ami, pour qui on a envie du meilleur. Je vous propose de retrouver ci-dessous 10 conseils pour découvrir comment faire pour s’aimer. 

Prendre de la distance avec les messages négatifs

Ce sont les remarques qui vous blessent et les injonctions négatives reçues pendant l’enfance, l’adolescence, qui vous ont empoisonné l’existence, vous conditionnent encore aujourd’hui et vous font douter sur votre valeur personnelle. « Tu es stupide ou quoi ? », « On m’a toujours dit que je ne savais pas m’exprimer à l’oral ! », « Peut mieux faire ! »…

Non, vous n’êtes pas stupide, vous manquez peut-être de connaissance sur le sujet.  Oui, vous êtes intéressant et n’avez pas plus de difficulté qu’un autre à vous exprimer à l’oral. Vous êtes probablement plus timide, plus sensible, et avez besoin de plus de préparation. Où est le problème ? Nulle part. Et d’ailleurs, qui vous a fait cette réflexion ? Probablement une personne qui comptait pour vous (un parent bien souvent), dont l’avis était important à vos yeux, mais qui n’avait jamais appris à s’aimer !

Conseil de Coach : Formez-vous et développez vos compétences 

Agnes Menso, Coach professionnelle et Coach personnelle

Cesser de se comparer

Vous vous demandez peut-être comment s’aimer physiquement et accepter ses imperfections… On peut toujours trouver quelque chose qui ne va pas ! En cherchant bien et en scrutant à la loupe les photos retouchées des stars du web, la liste ne peut que s’allonger. Vous avez beau dire « je veux m’aimer », ces images polluent votre jugement et sapent votre moral. Alors, fuyez le « summer body challenge », changez de regard sur votre corps et faîtes preuve de gratitude à son égard (car reconnaissons-le, vous lui en faîtes voir de toutes les couleurs !). Regardez tout cela avec distance et soyez conscients que ce n’est pas la réalité telle qu’on voudrait nous la faire croire !

Oublier le perfectionnisme

C’est un redoutable facteur de déstabilisation et de procrastination. Sans compter qu’il vous fait penser que le pire pourrait vous arriver, et non le meilleur. Avancez dans votre projet, écoutez vos émotions et votre ressenti. Faîtes-vous confiance pour le faire évoluer. Le résultat final est certes important, mais le chemin ne l’est-il pas plus ?

Fuir les personnes toxiques (et les empêcheurs de tourner en rond)

Choisissez les personnes que vous faites entrer dans votre vie. Entourez-vous de personnes drôles, positives et bienveillantes et lâchez les manipulateurs et les pervers narcissiques. 

Conseil de Coach : Sortez du triangle dramatique de Karpman

Agnes Menso, Coach professionnelle et Coach personnelle

Se centrer sur ses qualités

Pensez aux compliments que vos proches vous prodiguent, à leurs encouragements, à vos réalisations, à vos succès, au chemin que vous avez parcouru et tout ce que vous avez appris pour arriver là où vous êtes aujourd’hui. 

Quelles qualités avez-vous utilisées ? De la persévérance probablement, du courage, de la patience, de l’opiniâtreté… Combien aurait renoncé ? 

Être honnête sur ses défauts et ses erreurs

Vous n’êtes pas parfait… Personne ne l’est d’ailleurs, et c’est très bien ainsi. Demandez à votre entourage quels sont vos défauts, et écoutez-les sans broncher…Même si vous êtes en désaccord, il y a peut-être une part de vrai. Et si vous en profitiez pour en tirer profit et améliorer ce trait de caractère, qui vous a d’ores et déjà conduit à commettre quelques erreurs de jugement ou d’appréciation ?

Conseil de Coach : Acceptez vos défauts, c’est un bon début pour apprendre à s’aimer !

Agnes Menso, Coach professionnelle et Coach personnelle

Prendre soin de soi

C’est bien sûr surveiller ses propos (on en parle ci-dessous), mais c’est aussi être vigilant sur sa nourriture et sur l’alcool. Craquer n’a rien de grave, et vous pourrez rectifier le tir plus tard, sans avoir à vous priver. Sachant que le ventre est le centre des émotions, il serait peut-être intéressant de comprendre les raisons pour lesquelles vous ne parvenez pas à vous maîtriser… Est-ce par ennui ? Quel manque cherchez-vous à remplir, à combler ?

Se parler gentiment 

Cessez de vous insulter, de vous maltraiter et de vous rabrouer. Parlez-vous avec douceur, comme si vous parliez à un enfant ou à un ami. Pratiquez les affirmations positives et faîtes preuve de respect, de bienveillance et d’indulgence envers vous. Lui diriez-vous le quart de ce que vous vous dîtes ? Et si votre langage intérieur devenait plus tolérant à votre égard ?

Conseil de Coach : Encouragez-vous !

Agnes Menso, Coach professionnelle et Coach personnelle

Développer sa confiance en soi

Comment me direz-vous ? Devenir sûr de soi se travaille ! La confiance en soi ne se décrète pas, assis dans son canapé, devant sa télévision ou un livre de développement personnel. La pratique des affirmations positives puissantes peut vous aider, mais c’est à travers des actions concrètes que vous allez la développer et renforcer l’amour propre et l’estime de soi. Cela reste un excellent moyen de gérer ses émotions. Chaque petit pas est une victoire sur soi ; et s’aimer doit devenir votre priorité. Vous ne rendrez personne malheureux, bien au contraire. Ne pensez-vous pas qu’il faut s’aimer soi-même pour aimer l’autre ?

Conseil de Coach : Récompensez-vous des progrès que vous avez réalisés.

Agnes Menso, Coach professionnelle et Coach personnelle

Consulter un thérapeute

Comment s’aimer, comment « se renarciser » quand votre parole n’a jamais été entendue, que vous avez toujours eu l’impression d’être quantité négligeable et que votre vie ressemble à un champ d’épines ? Les séances de travail avec un professionnel vous permettront de mieux comprendre vos réactions et d’identifier vos points de blocage. Grâce à elles, vous allez pouvoir vous libérer de vos croyances limitantes et de la petite voix intérieure qui vous sermonne en permanence. Cela prend du temps de détricoter une éducation, et demande patience et persévérance. Mais le résultat est là ! Il existe également de nombreuses associations qui sauront vous conseiller.

Cadeau bonus : Faire ce qu’on aime

Le plaisir est incontournable si l’on veut s’inscrire dans la durée. Quelles sont les activités qui vous nourrissent et vous font vous sentir bien sur le plan intellectuel, émotionnel, mental, spirituel ou physique ? Développez-les et laissez-vous tenter par de nouvelles expériences. Vous sentez une appétence pour le jardinage ? Essayez ! Vous aimez écrire, cuisiner ? Vous voulez apprendre une langue rare ? Lancez-vous ! Cela ne doit pas être une corvée. Et si cela ne vous convient pas, passez à autre chose. L’idée est d’avoir du plaisir, de vous connaître d’avantage et faire émerger des qualités que vous ne soupçonnez pas, pas de vous enchainer et de vous rendre malheureux. L’objectif est de vous faire entrevoir que vous pouvez vous aimer sans attente, ni condition. C’est la base du principe de l’amour bienveillant envers soi et les autres.

S’aimer pour la vie !

Ne pas s’aimer est un sentiment qui peut surgir au cours de notre existence… On peut se sentir coupable de ne pas avoir employé le bon mot, l’attitude appropriée ou d’avoir commis un impair. Mais est-ce une raison pour se dévaloriser, culpabiliser et se détester soi-même ? Ne pas aimer sa personne peut également conduire à prendre de mauvaises décisions, comme si vous n’aviez aucune importance, aucune valeur, que vos besoins personnels n’étaient que caprices et enfantillages, et que l’autre finalement méritait plus. Ce manque de respect, de considération et d’amour amène à une forme d’auto-sabotage ou d’autodestruction. Il est source de stress pour soi et pour les autres. 

Cet article n’a pas pour vocation de vous donner des conseils de lecture, de méditation, ou de visualisation. Je vous laisse le soin de trouver ce qui vous convient le mieux et vous apaise. En revanche, je vous propose un challenge en 21 jours, à partir d’exercices à intégrer dans votre quotidien et qui ne sont que des suggestions pour vous permettre d’oser davantage.

Challenge - 21 jours pour apprendre à s'aimer

Et bien sûr :

  • Vous n’êtes pas obligé de les faire dans l’ordre,
  • Vous pouvez en zapper un s’il ne vous plait pas et le remplacer par un autre. 
  • Un focus : Jour 20 – Je demande pardon… Parfois nos paroles dépassent nos pensées. Le mal qu’on peut faire autour de nous, nous bouffe la vie et nous empêche d’être heureux. Par principe, par orgueil ou par vanité, il nous est parfois difficile de reconnaitre nos torts et de nous excuser. Demander pardon libère, et la douleur qu’on ressent, peut enfin disparaître et laisser la place à autre chose.

S’aimer reste le fondement de la vie et le pilier de l’existence. Ce n’est pas faire preuve d’arrogance, d’individualisme ou de supériorité. S’aimer soi est la base du bonheur. L’autre peut nous apporter de l’amour, mais je pense que cet amour provient avant tout de l’intérieur de soi. Alors, apprenons à vivre l’instant présent, lâchons ce que nous ne pouvons contrôler, écoutons nos émotions, cessons de regarder le jardin de l’autre avec jalousie et réjouissons-nous de ce que nous avons ! 

Vos questions – nos réponses pour apprendre à s’aimer

C’est quoi apprendre à s’aimer ?

Ce n’est pas tout aimer chez soi, mais c’est être conscient de ses qualités, de ses défauts, de ses erreurs, de ses talents. C’est croire en soi, apprendre à être fier de soi, de ce qu’on fait et de qui on est. C’est voir le verre à moitié plein, c’est aussi avoir la capacité de se réjouir des petites choses qui embellissent l’existence et du bonheur des autres.

Comment apprendre à s’apprécier ?

Les conseils et le challenge de 21 jours que je vous ai proposés plus haut peuvent vous donner les clés pour apprendre à vous apprécier. Apprendre à s’apprécier ne se décrète pas, et ne fonctionne pas en mode « on / off ». Cela prend du temps et demande du travail.

Pourquoi on ne s’aime pas soi-même ?

L’éducation joue probablement un rôle important, comme si s’aimer soi-même était un péché et qu’il nous empêchait d’aimer autrui. Mais cet amour de l’autre ne peut exister et vivre que si on s’aime soi-même et qu’on se respecte. 

10 conseils pour apprendre à s’aimer 1

Comment s’aimer et s’apprécier ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page