Les quatre accords toltèques

Les 4 accords toltèques

Ou « La voie de la liberté personnelle »… « Les 4 accords toltèques » est un ouvrage au succès mondial, publié en 1997 aux Etats-Unis par Don Miguel Ruiz, sous le titre « The four Agreements ». Il devient très vite une référence en termes de développement personnel et de savoir-être.

Les accords toltèques nous permettent de prendre conscience du conditionnement provoqué par nos schémas culturels, nos biais éducationnels et nos projections. En effet, ce conditionnement génère nos croyances limitantes et bon nombre de nos souffrances.

Nous avons donc, grâce à ces principes, la possibilité de sortir de nos croyances limitantes et retrouver ainsi la paix et la liberté personnelle. Alors, quelles sont les règles développées par Don Miguel Ruiz ? Comment les appliquer ? Comment les faire vivre au travail ?

Qui est Don Miguel Ruiz ?

Miguel Ruiz est né en 1952. Issu d’une famille de guérisseurs au Mexique, il devient chirurgien avant qu’une expérience de mort imminente (NDE : Near Death Experience) ne vienne bouleverser sa vie.

Il entreprend alors de retrouver le savoir de ses ancêtres toltèques, devient chaman et se fixe pour mission de transmettre ces principes de sagesse au plus grand nombre. Victime d’une attaque cardiaque en 2002 à laquelle il survit, il bénéficie, avec succès, d’une greffe en 2010. Son ouvrage « Les Quatre Accords Toltèques » demeure son plus gros succès.  

Qui sont ces Toltèques ?

Dans les légendes nahuatl (macro-langue de la famille uto-aztèque), les Toltèques sont censés être à l’origine de toute civilisation et prennent alors le sens d’artisans ou maîtres bâtisseurs.

Les Toltèques ont pour origine un peuple nomade, dont la culture méso-américaine, s’est développée autour de Tula, capitale légendaire des Toltèques.
Ils vécurent entre 1000 et 1300 après JC.

Leur religion semble avoir été de type chamanique et ne nécessitait pas de lieux de culte permanents. Les Dieux étaient cosmiques et représentaient l’air, l’eau, la terre et le feu.

Accord toltèque n°1 : « Que votre parole soit impeccable« 

Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez. N’utilisez pas la parole contre vous ni pour médire d’autrui.

Miguel Ruiz, Les quatre accords toltèques

Accord toltèque n°1 – Exemples

« Je suis nul, de toute façon j’ai jamais rien compris »
« T’es bête ou quoi ? »

Accord Toltèque n°1 – Principes

Mon projet

Cette graine qu’on a semée dans votre cœur, que vous entretenez par votre dialogue interne, ou que vous jetez dans le jardin de l’autre, telle une pierre, détruit. Ces pensées, ces propos sont de véritables poisons pour soi et pour l’autre. Ils grandissent et se réactivent à chaque fois que des affirmations de la même teneur sont prononcées.

L’accord toltèque n°1 permet de faire prendre conscience du pouvoir du verbe. Les mots ont du poids ; et souvent, ils se transforment en douleur, en maux avec lesquels on vit, comme on peut.

Comment mettre en pratique l’accord toltèque n°1 ?

  • Prendre conscience de la fréquence et de la régularité de nos propos,
  • Maîtriser ce qu’on dit ; parler en temps utile… Ou se taire ! 
  • Eviter de s’exprimer sous le coup d’une émotion et d’un ressenti trop forts : la colère, la tristesse, le dégout peuvent nous amener à prononcer des paroles dévastatrices, que certains prendront pour définitives,
  • Arrêter le mécanisme de la pensée assassine que nous ne remarquons même plus, tant elle fait partie de notre vie,
  • Oublier le jugement qui guide la parole,
  • Oublier le mensonge et la calomnie,
  • Oublier l’ironie cassante et l’humour acide,
  • Préférer la parole juste,
  • Pratiquer les affirmations positives,
  • Faire preuve d’indulgence, d’amour et de bienveillance à son égard et vis à vis des autres
  • A terme, supprimer de son registre ses pensées et ses propos cassants.

Il n’est nul besoin de rabaisser pour dire. Ces affirmations ne nous grandissent pas, bien au contraire… En tant que coach professionnelle, je suis convaincue qu’une parole intègre et impeccable apaise et nous fait nous sentir bien et heureux. Nos propos sont aussi en lien avec l’image que nous avons de nous-mêmes et l’amour que nous nous portons.

En référence aux quatre éléments dont nous parlions précédemment, le 1er accord toltèque « que votre parole soit impeccable » peut être associé à l’élément « air ». L’air est un purificateur, et à travers le souffle de la parole, c’est le symbole des subtilités, de la communication et des échanges.

Accord toltèque n°1 – Citation

La parole est votre outil le plus puissant en tant qu’être humain ; c’est un instrument magique. Mais comme une lame à double tranchant, votre parole peut créer les rêves les plus beaux ou tout détruire autour de vous.

Miguel Ruiz, Les quatre accords toltèques
Abonnement Webzine

Accord toltèque n°2 : « Quoiqu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle« 

Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n’êtes plus victime de souffrances inutiles.

Miguel Ruiz, Les quatre accords toltèques

Accord toltèque n°2 – Exemple

« Une insulte proférée à votre égard par quelqu’un que vous bousculez par mégarde en faisant vos courses, et qui vous vole copieusement dans les plumes… »

Accord toltèque n°2 – Principes

Cette personne imagine que vous êtes mal élevé, irrespectueux et que vous ne faîtes pas grand cas des gens qui vous entourent.

Mon projet

Ce qu’elle pense n’est pas votre problème, c’est le sien. Vous n’êtes pas responsable des pensées, des propos ou des réactions des autres, qui interviennent par rapport à l’image qu’ils se font de vous et en fonction de leur prisme personnel.

Comment mettre en pratique l’accord toltèque n°2 ?

  • Ce que dit ou fait l’autre lui appartient,
  • Il exprime un avis en fonction de sa réalité personnelle, de son système de croyance, de sa culture ; d’autres penseront différemment,
  • Ignorer ce genre de propos permet de s’extraire du regard extérieur et de relativiser l’importance personnelle que l’on se donne,
  • Laisser son égo de côté,
  • Laisser ces propos glisser, pour ne pas nous atteindre, nous faire douter et nous contaminer,
  • Laisser dire.

Cette notion d’égo est ici fondamentale. Elle nous ramène à notre place, et nous fait prendre conscience que nous ne sommes pas le centre du monde pour l’autre.

Si on se réfère aux quatre éléments, le 2ème accord toltèque « Quoiqu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle » est associé à l’élément « eau », dont la nature épouse les reliefs et poursuit son chemin, en faisant fi des obstacles…

Accord toltèque n°2 – Citation

Quand vous aurez pris l’habitude de ne jamais faire une affaire personnelle de ce qui vous arrive, vous vous éviterez de nombreux problèmes dans votre vie.

Miguel Ruiz, Les quatre accords toltèques

Accord toltèque n°3 : « Ne faites pas de supposition« 

Ayez le courage de poser des questions et d’exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames.

Miguel Ruiz, Les quatre accords toltèques

Accord toltèque n°3 – Exemple

« Il m’a dit bonjour de loin aujourd’hui, il doit être en colère contre moi ».

Accord toltèque n°3 – Principes

Une supposition n’est pas une vérité.

Penser à la place de l’autre, supposer ce dont il a envie, imaginer ce qu’il aurait dit… On le fait tous ! On analyse et on arrive à des conclusions (fausses les plus souvent) qui nous font douter et nous rendent bien souvent malheureux. Ces hypothèses construisent des croyances, qui nous détruisent à petit feu. 

Comment mettre en pratique l’accord toltèque n°3 ?

  • Demander ouvertement à l’autre les raisons de son comportement est une façon constructive d’arrêter les suppositions,
  • Poser les questions avec empathie, bienveillance, hors jugement et mode inquisitoire,
  • Prendre conscience du moment où s’emballe la machine : c’est l’instant où sont générées les pensées toxiques, qui vont se transformer en certitudes vérifier. C’est ce que Don Miguel Ruiz appelle « le poison émotionnel »,
  • Arrêter le mécanisme de cette pensée négative. Il n’est jamais trop tard pour le faire.

Donner la parole à l’autre est une démarche qui exige du courage. Elle sous-entend également se mettre en retrait et faire abstraction de son égo pour que puisse circuler la parole en toute liberté.

Mon projet

Si on se réfère aux quatre éléments, le 3ème accord toltèque « Ne faîtes pas de supposition » est associé à l’élément « terre », qui appelle des éléments concrets, des faits précis, objectifs et « terre à terre », où les passions et les interprétations n’ont pas leur place.

Accord toltèque n°3 – Citation

Il est facile de vivre les yeux fermés ,en interprétant de travers tout ce que l’on voit.

Miguel Ruiz, Les quatre accords toltèques
Abonnement Webzine

Accord toltèque n°4 : « Faites toujours de votre mieux« 

Votre “mieux” change d’instant en instant. Quelles que soient les circonstances, faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger.

Miguel Ruiz, Les quatre accords toltèques

Accord toltèque n°4 – Exemple

« Vous êtes sur tous les fronts : bureau, domicile, activités scolaires, loisirs, congés, … L’impression de courir partout, tout le temps et d’être nulle part. Et de culpabiliser par rapport à tout cela ».

Accord toltèque n°4 – Principes

Le 4ème accord toltèque nous interpelle sur notre relation à la perfection et à la performance, qu’on s’impose à nous-mêmes ou qu’on imagine imposée par les autres. Il est le corollaire des trois accords précédents. 

Ce mieux est le juste équilibre entre « le trop » et « le pas assez ». L’un provoque la surenchère et la fatigue, l’autre la frustration et l’agacement. Ce « mieux » évolue au fil du temps, en fonction de ses objectifs de vie, de sa situation personnelle et professionnelle, ou encore de son état de santé.

Il nous demande de trouver ce qui est juste (et bon) pour soi, à un instant donné, sans honte ni culpabilité. Cela ne se justifie pas vis à vis des autres ni vis à vis de soi.

Comment mettre en pratique l’accord toltèque n°4 ?

  • Se poser pour faire le point et analyser l’équilibre de ses domaines de vie,
  • Définir ses priorités pour mieux gérer son temps,
  • Ne pas faire les choses à moitié (et se trouver ainsi des excuses si cela ne fonctionne pas),
  • Sortir des injonctions « sois fort », « sois parfait », « il faut que », « je dois » ; et les remplacer par « je peux » ou « j’ai envie ». Ecouter comment cela résonne en soi…
  • Sortir de la performance, de la perfection et de l’image que l’on veut renvoyer,
  • Accepter parfois de perdre,
  • Donner le meilleur de soi à chaque instant, être concentré et trouver du plaisir dans ce qu’on fait. Le plaisir est la base de tout.
Mon projet

En référence aux quatre éléments dont nous parlions précédemment, le 4ème accord toltèque « Faîtes toujours de votre mieux » peut être associé à l’élément « feu », symbolisé par l’action juste que l’on entreprend et les résultants qui en découlent.

Accord toltèque n°4 – Citation

Vous pouvez avoir beaucoup de grandes idées dans votre tête, mais ce qui fait la différence c’est le passage à l’acte. Si vous ne passez pas à l’action pour concrétiser vos idées, il n’y aura aucune manifestation, aucun résultat, et aucune récompense.

Miguel Ruiz, Les quatre accords toltèques

Don Miguel Ruiz ne s’est pas arrêté là, et nous livre avec son fils Don José Ruiz, « Le Cinquième accord toltèque – La voie de la Maîtrise », qui complète les quatre accords précédents. Je vous en dis plus sur Le 5ème accord toltèque dans une chronique que je lui ai dédiée .

Abonnement Webzine

Les accords toltèques au travail

Dans l’environnement professionnel, appliquer ces accords permet de créer des relations sereines et un climat sain, dans lequel il est plus facile de s’investir et s’épanouir. Ils favorisent un management courageux et bienveillant, qui fait grandir les équipes et l’entreprise.

Il permet l’émergence et le développement de l’intelligence collective et stimule la créativité et l’innovation. On sait tout cela ! Et pourtant, il est difficile au quotidien de faire vivre les accords toltèques !

On a souvent tendance à s’exprimer trop tôt, trop vite, penser et parler pour l’autre, faire grand cas de ce qui ne nous concerne pas, se juger sans cesse et manquer d’esprit critique. Cette mise en pratique est encore plus difficile en période de stress.

C’est confinée à Paris que j’écris cet article, et je mesure chaque jour, auprès de mon entourage, de mes clients et en moi-même, combien les émotions et certains traits de caractère peuvent être exacerbés. 

Je suis pourtant convaincue que prendre de la hauteur est capitale. Elle nous évite des souffrances inutiles, et nous permet de retrouver la joie en renouant avec notre liberté personnelle.

Mon avis sur les quatre accords toltèques

C’est un livre que je suggère volontiers dans le cadre de mes séances de coaching de dirigeant.

Mon projet

Il est à mon avis, une base de réflexion et d’action très intéressante pour le chef d’entreprise dans l’exercice de son leadership et de sa communication.

Les accords toltèques m’ont surtout interpellée : je mesure à quel point nous sommes notre pire ennemi. Nous sommes prisonniers de nos croyances et de nos schémas. Nous sommes dominés par nos propos, nos émotions et nos emportements qui entravent notre liberté et nous empêchent de découvrir une version plus grande et plus aboutie de nous-mêmes.

Notre prise de distance ne peut se faire qu’à travers la conscience et la connaissance. Ce sont elles qui nous permettent de sortir de notre conditionnement et d’envisager d’autres chemins. Mais cet inconnu fait peur, car nous prenons à cet instant, la responsabilité de nous libérer pour grandir.

En nous interpelant sur ces règles « pour être » et non « pour avoir », les cinq accords toltèques nous montrent le chemin de la tolérance, de la sagesse et de la liberté. C’est une nouvelle partition de notre vie qui s’ouvre à nous. Nous avons alors le pouvoir de la transformer.

Abonnement Webzine

Vos questions et réponses sur les accords toltèques

Quels sont les 4 accords toltèques ?

Il existe à la base 4 accords tolèques, auxquels Miguel Ruiz et son fils ont rajouté un cinquième :
1. Que votre parole soit impeccable,
2. Quoiqu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle,
3. Ne faites pas de supposition,
4. Faites toujours de votre mieux,
5. Soyez sceptique, mais apprenez à écouter.

Les accords toltèques permettent de faire un état des lieux de notre communication, de notre santé émotionnelle et de nos comportements.

Comment mettre en pratique les 4 accords toltèques ?

Et si un jour de la semaine commençait par la mise en application de l’un d’entre eux ? Lundi serait dédié au 1er, mardi au 2ème, et ainsi de suite… Le weekend pourrait être consacré au bilan de la semaine écoulée. Mais peu importe l’ordre en fait. Repérez celui avec lequel vous êtes le plus à l’aise et lancez-vous !

L’essentiel est de commencer. Même avec une parole imparfaite… En être conscient, sans culpabilité. Et se dire que vous avez fait de votre mieux, et que la prochaine fois sera encore meilleure. Vous êtes sur le chemin de l’apprentissage, soyez indulgent et doux à votre égard.

Pourquoi lire les 4 accords toltèques ?

Tout simplement pour se sentir mieux ! L’ouvrage de Don Miguel Ruiz nous fait prendre conscience de la façon dont nous nous percevons et adressons aux autres. Il nous montre à quel point certaines de nos pensées sont limitantes et nous donne des clés pour améliorer notre communication et éviter ces interprétations qui nous rongent et n’amènent rien de bon. Cette prise de conscience est en fait la voie de la liberté personnelle.

Abonnement Webzine

4 réflexions sur “Les 4 accords toltèques”

  1. Avatar
    Lurot

    Merci pour cet article qui nous interpelle , nous fait douter.
    Je vais essayer de mettre en pratique , essayer c’est déjà réussir, non ?

    1. Agnes Menso

      Plutôt « qu’essayer de mettre en pratique », pourquoi ne pas faire directement en donnant le meilleur de soi ?

  2. Avatar
    Elie

    Merci Agnès pour cette lecture.
    Faisait partie de ma liste ´A lire ´ depuis longtemps. A la fois simple, faisant écho à beaucoup de situations vécues , et inspirant pour les jours à venir.

    1. Agnes Menso

      Merci Laetitia ; j’aime beaucoup cette approche, que je trouve très apaisante. C’est ce dont nous avons besoin en ces temps troubles et incertains. Nul besoin de rajouter de la peur et de la violence, comme beaucoup le font aujourd’hui sur les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page