Coaching de Dirigeant

En tant que Dirigeant de PME et d’ETI, les registres d’accompagnement sont riches et nombreux : leadership, communication ou stratégie.
Selon votre actualité, cette bulle peut aussi être dédiée à un questionnement plus profond sur votre savoir-être ou votre posture.
L’un n’exclut pas l’autre, bien au contraire !

Qu’est ce que le coaching de dirigeant ?

Le coaching du dirigeant est une bulle d’oxygène, qui vous aide à garder le cap et au cours de laquelle nous travaillons sur différents axes de développement :

  • Accompagnement à la prise de poste
  • Développement de votre leadership
  • Développement de votre performance
  • Aide à la prise de décision
  • Animation de votre CODIR / COMEX / COPIL
  • Réflexion stratégique, organisationnelle et managériale
  • Équilibre vie personnelle – vie professionnelle
  • Gestion du temps et de vos priorités
  • Gestion des émotions
  • Solitude et isolement
  • Prise de parole en public

Une coach professionnelle pour vous accompagner dans votre coaching individuel

En tant que coach professionnelle, je suis votre « sparring-partner. » Je suis là pour vous amener à développer votre potentiel, vos talents, vous faire prendre conscience de vos pratiques et vous permettre de lever certaines de vos résistances.
Je vous emmènerai là où vous avez envie d’aller, voire au-delà, si vous en avez le désir et l’ambition.
Je suis celle qui posera un regard sans complaisance, mais toujours respectueux et parfois non dénué d’humour sur vous-même et vos pratiques.

Pour cela, je vous reçois, en toute confidentialité, dans mon cabinet de coaching professionnel à Paris, dans le 17ème arrondissement.

Modalités et déroulé des séances de coaching du dirigeant

Le coaching du dirigeant est un travail concret qui s’inscrit dans un cadre rigoureux, respectueux de l’entreprise, de sa stratégie, de ses performances et de ses valeurs.
C’est la raison pour laquelle j’ai développé deux formats : le Parcours d’Excellence et le Parcours Flash. Ces deux parcours sont des prestations sur-mesure et d’une grande adaptabilité.
Vous pouvez commencer par le Parcours Flash puis migrer vers le Parcours d’Excellence. Et inversement.

Je suis votre interlocutrice dédiée et je reste à votre disposition pour étudier avec vous, en fonction de vos besoins, le parcours qui vous correspond le mieux.

Le Parcours d’Excellence

Il s’articule autour de 10 à 15 heures d’entretien (6-9 mois de travail). Chaque entretien dure 45 minutes. En fonction de votre projet et de vos enjeux, vous pouvez choisir une séance de deux heures maximum. Ce parcours se déroule ainsi :

  • Formulation d’un objectif précis et de critères d’évaluation de réussite
  • Point intermédiaire à la moitié de l’accompagnement
  • Bilan final à l’issue de la prestation

Le Parcours d’Excellence se concrétise par la rédaction d’une convention bipartite, entre le Dirigeant et la Coach, ou tripartite, avec le manager concerné.
Cette convention détaille l’objectif du coaching et son mode opératoire.

Mais vous pouvez aussi avoir besoin d’un coaching ponctuel, d’une durée bien plus courte. C’est le Parcours Flash.

Le Parcours Flash

Ce sont 3 entretiens de 45 minutes chacun sur un thème précis. Nous pouvons rajouter en option 1 séance de 15 minutes. Quelque soit le parcours que vous choisissez, les séances ont lieu en face à face, en dehors de votre lieu de travail.
Néanmoins, pour des raisons d’emploi du temps et de proximité, il serait bien dommage de nous priver des nouvelles technologies. Sans en abuser, certains entretiens peuvent se dérouler en visioconférence.

Suivi du coaching de dirigeant

Chaque parcours peut être complété par des prestations :

Exemples d’intervention de prestations de coaching du dirigeant

Voici ci-dessous 2 exemples de prestations de coaching de dirigeant. Les prénoms ont été modifiés :

« Je travaille non-stop. Je n’en peux plus. Qu’est ce que vous pouvez faire ? »

Il y a 3 ans, Philippe a repris la PME fondée par son père, pour laquelle il nourrit de belles ambitions de croissance.
Les premiers entretiens ont montré que Philippe vit par et pour son travail. Il commence le matin à 7:00, part vers 21:00 et prend rarement de pauses-déjeuners. Il passe ses week-ends à travailler, néglige sa compagne et arrête le sport. Il devient invivable pour tout le monde. Il part également du principe que lui seul est capable de faire bien…

Durée de la mission : 9 mois.
Nous avons travaillé sur plusieurs axes, et Philippe a endossé ainsi, petit à petit, et à son rythme, son costume et sa posture de patron :

  • Être mieux entouré lui a permis de déléguer et de se concentrer sur des aspects plus stratégiques de développement, même s’il continue à aller ponctuellement à certains RDV clients.
  • Il a appris à mieux expliquer et communiquer ses choix.
  • Il a mis de la distance avec certains « anciens » recrutés par son père. Le tutoiement a perduré et la bise matinale abandonnée…
  • Philippe a mené des entretiens de recadrage avec plusieurs collaborateurs. Après maintes hésitations, rappels à l’ordre et avertissements, il a été contraint de se séparer de l’un d’entre eux.
  • Il est rare aujourd’hui que Philippe travaille le weekend. S’il doit le faire, c’est en concertation avec sa compagne.
  • Il a également réorganisé l’espace de travail. Son père n’avait pas de bureau, Philippe a créé le sien
  • Même si « l’habit ne fait pas le moine », Philippe a compris qu’il n’était pas dans une start-up et qu’il ne pouvait pas animer son « mini-CODIR » en jean-baskets, alors que chacun avait fait un effort vestimentaire… Ces habitudes ne sont pas encore dans la culture de l’entreprise.

Les changements ont pris du temps et ne se sont pas faits sans heurts. Mais Philippe a tenu.
Plus tard, certains de ses employés lui ont confié qu’il leur était difficile de travailler lorsqu’il était dans le même bureau qu’eux. Ils lui ont également avoué que le départ d’un de leurs collègues les avait soulagés. L’ambiance était devenue irrespirable. Philippe a instauré une relation de confiance et incarne enfin la posture de dirigeant que chacun attend de lui. Il sait aussi que rien n’est gagné.

« Je dois plus me positionner en CODIR »

Jean est Directeur Administratif et Financier d’une ETI. Tous les lundis matins, il quitte Paris et sa famille pour rejoindre le site basé à proximité de Bordeaux, et rentre chez lui le vendredi en fin de matinée. Nous organisons nos séances à proximité de la Gare Montparnasse ou par Skype, quand Jean est en déplacement.
Même si Jean est passionné par son travail, il souffre de l’éloignement et a des remords d’imposer ce rythme à ses enfants et son épouse. Plusieurs dirigeants de l’entreprise sont d’ailleurs dans le même cas que lui.

Durée de la mission : 12 mois
Nous avons travaillé sur plusieurs axes, et principalement sur :

  • La capacité de Jean à assumer et défendre ses positions (et à déplaire) en CODIR et vis à vis des autres entités
  • Ses points d’acceptation et ses points de renoncement (et donc le juste équilibre pour lui)
  • Sa capacité à être « plus politique » en repérant les appuis et les cercles d’influence en interne et en externe
  • Sa capacité à oser
  • Un meilleur équilibre vie personnelle – vie professionnelle grâce au télétravail, et avec moins de culpabilité

Jean a eu besoin, pendant 3 mois, de se poser et de laisser « infuser » nos séances de travail. Peu à peu, il est passé d’un registre de « performance » vers un registre de l’« être ». A la fin de nos entretiens, il avait gagné en confiance, en sérénité, en bien-être et en liberté.

Témoignages clients

Demande d’informations

Retour haut de page